Les stages de printemps sont arrivés.

Construction d’un four potier de jardin le 1er avril , fabrication de sifflets et flûtes en terre le 8 avril 2017, deux façons de voir la terre autrement, deux très belles journées, un seul lieu au printemps en bord de Vilaine.

 

 

 

 

Portes ouvertes

de l’Atelier de Poterie du Troglodyte

  à Brain sur Vilaine

 12 & 13 novembre 2016

Samedi et dimanche à partir de 10h :

Exposition-vente des dernières poteries et sculptures de l’Atelier.

Cette année, trois collections de vaisselle et de nombreuses sculptures animalières : poissons, hippocampes et insectes.

Petits gâteaux, jus de pomme, vin chaud.

19h le samedi :

spectaculaire, le Grand Poisson sort

 du four* à 950°C

(*)Petit four Raku au bois

L’Atelier est au bord du bourg de Brain sur Vilaine dans le chemin qui part de la place du Bistrot vers la Vilaine

Tous renseignements : Bruno Ronzier,, tel : 07 69 23 94 68 ou 02 99 70 25 01

brunoronzier@yahoo.fr

AtelierduTroglodyte.wordpress.com – facebook Atelier du Troglodyte

Du neuf dans le petit four raku à bois

Le stage de construction de four à bois revient !

N’en ayant plus l’usage, j’avais du mal à faire la promotion d’un four dont je ne savais plus trop quel interet il avait. Il a fallu l’arrivée de deux grosses bêtes que je ne pouvais caser dans aucun de mes autres fours – four à gaz trop petit, grand four à bois bien trop grand pour ces deux seules pièces – pour avoir de nouveau besoin d’un four à la bonne mesure.

J’ai fait juste un changement, inspiré du livre de Pfeiffer sur le raku, en positionnant la porte latéralement et non plus sur le dessus. Beaucoup plus pratique, le four a aussi grandement gagné en sécurité et en efficacité énergétique.

Le système Phénix, ou four « avec alandier sous la sole », reste un excellent modèle. J’ai pu cuire à St Jean la Poterie dans ce modèle  l’hippocampe qui est pour le moment ma pièce maitresse de l’année 2016.

Le stage aura lieu le samedi 8 octobre prochain à Brain. Les inscriptions sont ouvertes.

Four phenix

 

Un troglodyte en Grès ?

Je rêvais de revenir au grès depuis ma formation en 2009. Bien sûr ce sera un grès plus sage que dans le four Noborigama d’Agnès Chapelet, mais tout de même, explorer à nouveau et de façon beaucoup plus consciente les temperatures du grès avec la connaissance que j’ai accumulée depuis dans les basses temperatures est très excitant.

Pendant un mois et demi l’atelier s’est rempli de mes formes mais dans la belle couleur noire satinée du grès de St Amand, magnifique quand l’eau en est légèrement partie et que la terre est de l’étain pour quelques heures avant de devenir terne dans l’attente du feu.

P1160937Le grand four est revu et corrigé. Un gros doute subsiste quant à l’homogénéité de la temperature et surtout : est il fait pour monter relativement facilement à 1300°C ?

Porte-ouverte 14 et 15 novembre 2015 : la fête des pots, la fête du feu

Ça fait un an que le grand four à bois est terminé !

Lors de cette porte ouverte les 14 et 15 novembre le four aura huit cuissons à son actif. Moi aussi du meme coup. C’est un grand monstre très doux, aussi facile à manier que mon vieux four à gaz sauf qu’il est bien plus aisé à charger et qu’une fois la cuisson faite j’ai cinq fois plus de choses cuites pour le meme temps de cuisson.

Pour son premier anniversaire, vous pourrez voir ce qu’est une sortie de four à 15 heures le samedi.  J’aurai cuit le jeudi qui précède, le four aura refroidi et je serai comme les gens présents incapable de savoir quels sont les trésors que recèle ce four. Ou les horreurs ! L’émail peut avoir trop cuit, des étagères peuvent s’être écroulées, j’ai pu oublier un chat dedans…

… mais je ferai tout pour que la fête soit belle et la cuisson réussie. Et le chat n’aime pas rentrer dans le four.

Au programme

Samedi de 10 h à 20 h, exposition permanente des nouvelles productions de l’atelier.

Nouveau cette année : les pots de jardin faits avec LA terre de pots de jardin du Fuilet, près d’Ancenis. Et quelques nouveaux poissons (ça y est, les petits poissons noirs sont en vente au détail) ainsi que peut etre la première d’une série de sculptures plus abstraites et personnelles…

15h : ouverture du grand four à bois et découverte des première merveilles (en tout cas ce devraient être des merveilles !) de Noël.

17 heures tea time, vin chaud et gourmandises

19 heures : cuisson raku au bois, le moment magique, lumineux et flamboyant du week end.

Dimanche de 10 h à 18 h : exposition permanente des nouvelles productions de l’atelier.

17 heures tea time, vin chaud et gourmandises

Tout le week end, visite,  démonstration sur demande de tournage, décor au pinceau, fabrication d’ocarinas... et ce que vous voulez et rêvez de voir faire et mieux connaitre, le potier est généreux !

Ah le beau stage !!! Ah le beau lieu !!!

Cet été nous nous sommes offert avec mon amie un stage de sculpture à la Distylerie (un lieu étonnant, déroutant  et stimulant, incontournable) en bord de Saöne. Pour ma part j’ai travaillé une semaine avec Dominique Bajard. J’ai beaucoup appris techniquement. J’ai aussi beaucoup appris en le voyant travailler et suite à un film qu’il nous a projeté où on le voyait réaliser lors des rencontres de Bandol une de ses sculptures. Il va très loin dans la technicité et dans l’ampleur du projet je trouve et ça m’a donné des ailes : on peut réaliser TOUS les projets qu’on a en tête, meme les plus fous.

Quelques photos de la realisation d’une chouette effraie sur ce lien.

Retour de Cliousclat, la mecque de la Terre Vernissée

Préparer un marché pour l’autre bout de la France tenait de la folie. Il a fallu en un seul mois préparer un four entier (avec le nouveau four il ne s’agit plus de 200 litres mais d’un metre cube à remplir !). Quelques décors ont un peu souffert de cette précipitation, mais ça l’a fait correctement.

Il y avait de plus un risque que ce four à bois que je ne connais encore pas bien ne ruine l’émail de toute la production. Un ami potier anglais, Nigel Lambert, fait des cuissons de terre vernissée dans un four à flamme bouclée comme celui de mon atelier, c’était encourageant,  mais il émaille avec un émail au plomb dont je sais qu’il peut capter et absorber quelques cendres sans en pâtir. Qu’est-ce que ça allait donner avec mon émail au bore ?

C’était sans compter que ce four est génial, c’est une Rolls et il permet de très belles cuissons de terre vernissée.

Une bonne blague : j’avais rempli une 406 break de tous mes pots. La 406 tombe deux fois en panne, nous lâche à Issoire en Auvergne et l’assurance me procure… une Clio. J’ai une dent de taille contre la firme Renault suite à une sombre affaire de circuit automobile qui avait détruit la forêt de mon enfance et en avait interdit l’entrée. Mais le chargement est entré dans l’habitacle de la petite voiture sans sourciller. Impressionant…

Quel beau marché ! Quel accueil ! Quelle belle compagnie ! J’ai été plus que nourri par la richesse des productions et l’énergie des exposants, comme celle des gens qui nous ont accueillis. Je suis revenu avec une pêche toute neuve et l’envie d’aller plus loin, comme revenu d’un grand colloque joyeux qui vous fait soulever des montagnes alors que vous vous sentiez seuls au monde.

Et j’ai retrouvé ma 406.

Quelques photos de la belle fête ici. (Le stand du Troglodyte est meme visible à la 12e ligne de photos, photos 66 et 68 !).